CECI EST MON CORPS Broderies

L'usage de la broderie, loin de l'ornementation, utilise le plus souvent des supports prosaïques qui, parfois contrastent avec une richesse d'exécution évoquant reliques et objets religieux, et parfois renforcent l'impression de pauvreté, d'économie de l'imaginaire concernant les notions corporelles exprimées. 

 

La broderie est pour moi du dessin en trois dimension et je m'y autorise plus facilement la couleur.

 

La pratique de la broderie me demande une concentration très importante, de la lenteur et un côté répétitif du geste, un peu ennuyeux, qui permet, comme dans un état hypnotique, l'émergence d'une pensée pendant que mes mains travaillent.

 

 

Une très grande partie des broderies est effectuée sur des draps anciens.

Le choix de draps anciens m’est important.

Ces draps ont accueilli des nuits d’amour, des nuits de chagrin,

des insomnies, comme des nuits calmes, de beaux rêves…

ils ont absorbé des sueurs, des fièvres, ont été souillé de sang, de sperme, d’humeurs…

 

Peut être ont-ils accueilli quelques souffles … soupirs de plaisir ou derniers soupirs …

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Edith Laplane Caillol